Toggle navigation
TimFaitSonCinema

TIM FAIT SON CINÉMA EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : C'EST FINI

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



Ca y est, c'est fini... Après un mois de compétition qui a vu le triomphe de l'équipe de France, il est temps de dire au-revoir à toutes ces sélections, à leurs supporters, à ces matchs plus ou moins épiques, à ces discussions le lendemain avec les amis, à ces articles écrits à pas d'heure pour les publier à temps, à ces rencontres vues dans des conditions plus ou moins compliquées et à ce grand bonheur d'avoir vu Hugo Lloris soulever le plus beau trophée du football sous la tempête moscovite. 

Pour nous, Français, cette Coupe du Monde gardera nécessairement une place à part, puisqu’elle a permis aux Bleus de conquérir une deuxième étoile. Elle aura donc toujours une aura particulière et même si on ne se souvient pas de son déroulement complet, les images des matchs des Bleus ou même quelques flashs (la frappe de Pavard, les accélérations de Mbappé, la célébration d’Umtiti,…) resteront gravés dans nos mémoires. Mais, globalement, je n'ai pas le sentiment d'assister à une très belle compétition de football et je pense que peu de matchs me reviendront en mémoire quand je me remémorerai cette compétition russe. J'ai surtout le sentiment que cette Coupe du Monde s'inscrit tout à fait dans l'évolution du football depuis quelques années. Alors que la possession était autrefois érigée en valeur cardinale, elle est presque devenue un défaut, tant la projection et le contre sont devenues des armes redoutables.

Sur...

  •  Timothée
  •  19.07.2018, 09:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : BILAN GLOBAL - QUELLES ÉQUIPES -TYPE ?

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



Déjà trois jours que la Coupe du Monde a pris fin et il est encore temps de tirer les enseignements de cette compétition. Et pour cela, il est toujours amusant de jouer au jeu des équipes-type. Vous trouverez donc mon XI type, avec son équipe de titulaires et celle des remplaçants, ainsi que mon XI des découvertes et celui des déceptions. Cela reste évidemment subjectif et matière à discussion…

LE XI TYPE

Voici les joueurs qui ont le plus marqué cette compétition, que ce soit pour leurs actions défensives, leur présence offensive, leur activité globale ou leur côté décisif. Certains de mes choix pourront évidemment être remis en cause, même si je remarque que mon équipe-type est finalement assez proche de toutes celles que différents médias ont pu désigner ces derniers jours. Vous trouverez également une équipe de « substitution » avec d’autres joueurs qui, selon moi, ont également eu une grande importance lors de cet Euro. Normalement, avec ces vingt-deux joueurs, on a fait le tour des principaux acteurs de cette Coupe du Monde.

Titulaires

Hugo LLORIS (France) :

Evidemment, son énorme boulette en finale va rester comme l’une des images de ce Mondial, même si, fort...

  •  Timothée
  •  18.07.2018, 18:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : BILAN GLOBAL - BLEU(S) ROI(S)

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



Alors que l’objectif fixé par la fédération – et il me semblait raisonnable –  était celui des demi-finales, les Bleus ont largement dépassé les attentes en remportant la Coupe du Monde, rien de plus, rien de moins ! C’est un accomplissement exceptionnel pour ces vingt-trois joueurs qui voient-là leurs rêves les plus fous devenir réalité. Car il n’y a pas plus beau pour un footballeur que de remporter la Coupe du Monde. C’est un Graal absolu que rien ne peut surpasser.

Forcément, l’Equipe de France a réussi sa compétition, puisqu’elle est sur le toit du monde pour les quatre prochaines années. Mais il s’agit d’aller un peu plus loin dans le bilan que l’on peut faire des sept matchs disputés pour comprendre ce qui a pu les mener à un titre qui paraissait encore largement improbable il y a un mois. Vous trouverez à la fin de l’article le bilan statistique de chacun des joueurs sur cette compétition ainsi que mon bulletin de notes personnalisé.

UNE MONTÉE EN PUISSANCE PHYSIQUE

Si l’on excepte la finale, qui est un match à part et qui doit donc être pris pour ce qu’il est, cette équipe de France a donné le sentiment d’une réelle évolution physique positive au fur et à mesure de la compétition. Alors que, lors du premier match face à l’Australie, les Bleus avaient manqué d’impact dans les duels, c’est cette présence athlétique qui leur a permis ensuite de gravir les différentes marches vers le titre suprême. Contre l’Uruguay ou la Belgique, c’était même...

  •  Timothée
  •  17.07.2018, 18:30

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : FINALE - FRANCE-CROATIE

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



La France s’avance favorite de sa finale face à la Croatie. Elle a maitrisé avec beaucoup de talent son quart et sa demi-finale, faisant preuve d’une solidité exemplaire. Les Croates, eux, ont eu besoin des prolongations depuis les huitièmes de finale, passant même deux fois lors de la séance des tirs aux buts. Mais une finale est un match à part où tout peut se passer et où l’irrationnel peut s’inviter à tout moment. C’est un peu ce qu’il s’est passé, même si les Bleus ont su y résister pour devenir CHAMPIONS DU MONDE !!!

Même avec un recul de presque vingt-quatre heures, il n’est vraiment pas facile d’analyser cette victoire de la France et ce qu’elle implique. Et ceci pour plusieurs raisons :

Je ne pense pas avoir tout compris à ce match, d’abord parce que je l’ai regardé avec beaucoup de monde autour de moi et que j’ai eu du mal à me concentrer réellement sur le jeu, et ensuite parce que je crois que c’était une rencontre assez difficile à appréhender, tant elle est partie dans tous les sens. Ce titre de Champion du Monde vient après un mois de compétition et il est compliqué de dissocier ce match en particulier de ceux qui l’ont précédé. Enfin, une victoire en Coupe du Monde, c’est suffisamment exceptionnel pour qu’on ait du mal à raison garder et essayer de donner son avis le plus fidèlement possible sur un match.

C’est pourquoi il me semble plus facile de répondre à différentes questions (il y en aura neuf au total), à la fois sur le match en lui-même, sur la victoire en...

  •  Timothée
  •  16.07.2018, 17:30

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : DEMIS - ANGLETERRE-CROATIE

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



L’Angleterre est de retour en demi-finale après vingt-huit ans d’attente, ce qui semble juste énorme pour le pays qui a inventé ce sport. Pour la Croatie, c’est également une réapparition à ce niveau de la compétition, vingt ans après cette mythique demi-finale perdue face à la France. Entre deux équipes qui ont plutôt bien géré leur premier tour mais semblent un peu plus en difficulté lors des matchs à élimination directe, le résultat paraît relativement indécis.

Le match :

Ça commence fort puisqu’après cinq minutes de jeu, Luka Modric fait une faute sur Dele Alli à une vingtaine de mètres de la surface, ce qui donne l’occasion à Kieran Trippier de montrer l’étendue de son talent sur coup franc direct. Car même si Subasic ne semble pas très réactif sur le coup, la frappe du jeune latéral de Tottenham est splendide. Les Anglais prennent donc la main sur le match et ce n’est pas la première mi-temps des Croates qui peut les inquièter. Visiblement fatigués, les joueurs des Balkans ne parviennent pas à mettre leur jeu en place, notamment parce que Rakitic et surtout Modric, leurs deux rampes de lancement, sont bien mis sous l’éteignoir par le milieu anglais. Les Three Lions auraient même dû rentrer à la mi-temps avec plus d‘un but d’avance tant ils dominent dans tous les secteurs du jeu, mais sans complètement pousser afin de tout faire pour marquer une deuxième but qui les mettrait à l’abri. Le début de deuxième mi-temps recommence sur un rythme identique, avec une Angleterre qui semble contrôler sans proposer...

  •  Timothée
  •  12.07.2018, 12:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : DEMIS - FRANCE-BELGIQUE

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



Sacré match en perspective entre les deux voisins (seulement la huitième fois que deux pays limitrophes s’affrontent en demi-finale d’une Coupe du Monde). La Belgique a impressionné lors de son premier tour et en quart de finale contre le Brésil alors que la France, elle, donne l’impression de monter en température au fur et à mesure des rencontres. C’est également un duel entre des joueurs qui se connaissent très bien, un grand nombre jouant ou ayant joué ensemble dans les mêmes clubs. Bref, c’est un duel presque fratricide pour s’offrir une place en finale de la Coupe du Monde. Rien que ça...

LE MATCH : tout en maîtrise

Roberto Martinez a réservé une petite surprise avec la titularisation de Moussa Dembélé et un passage à quatre défenseurs (même si ce dispositif est très mouvant, notamment en phase offensive). Son but est sans doute de densifier son milieu de terrain afin de pouvoir contrôler le rythme du match. Didier Deschamps, lui, ne change pas une équipe qui a donné satisfaction lors des matchs précédents. Après cinq bonnes premières minutes de la France, où Mbappé fait notamment étalage de sa capacité d’accélération, les Belges mettent le pied sur le ballon et ne le lâcheront plus vraiment jusqu’à la fin du match. La France, elle, joue plutôt bas et mise sur sa capacité en contre à la récupération du ballon. D’ailleurs, ça fonctionne plutôt pas mal avec la passe en profondeur de Pogba vers un supersonique Mbappé qui ne parvient pas à devancer Courtois. Les attaques belges sont de plus en plus précises avec...

  •  Timothée
  •  11.07.2018, 12:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : QUARTS - BILAN

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018

Plus que huit équipes, dont six européennes et deux sud-américaines. Des affiches surprises et d'autres plus attendues. Des stars sur tous les terrains. Bref, ce sont les quarts de finale de la Coupe du Monde !! Et si je n'ai pu voir que les deux premiers matchs (je ne chroniquerai pas ceux du samedi), ils ont largement suffi à me rendre heureux avec la victoire de la France et la très belle rencontre entre Belgique et Brésil. Ce haut du tableau est toujours aussi excitant !

Retour plus précis sur les deux premiers matchs avec un rapide résumé, un focus sur le joueur de la rencontre et une note (sur 10) pour l’ensemble de la partie. Pour les deux autres, ça sera beaucoup plus court.

Après sa victoire face à l’Argentine, l’équipe de France donne l’impression d’avoir véritablement lancé sa compétition. Mais face à elle se dresse l’Uruguay, nation historique du football et encore demi-finaliste il y a deux éditions. Une équipe connue pour sa solidité défensive et le talent de ses deux attaquants. Sauf que la participation de l’un d’entre eux (Cavani) est largement compromise depuis sa blessure lors du match précédent. Gros duel et match tactique en perspective.

Le match

Après la folie douce du match face à l’Argentine, plein d’émotions, évidemment, mais pas forcément maitrisé comme il l’aurait fallu par les Bleus, on pouvait...

  •  Timothée
  •  09.07.2018, 12:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : HUITIÈMES - BILAN 2/2

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018


Suite du bilan des huitièmes de finale avec toujours cette impression tenace que le haut du tableau offre des matchs enlevés et spectaculaires alors que, du côté du bas, c’est davantage frileux et défensif. Cette constatation survivra-t-elle aux quarts de finale ? J’espère plutôt que tous les matchs seront de grande qualité !!

Retour plus précis sur chacun des matchs avec un rapide résumé, un focus sur le joueur de la rencontre et une note (sur 10) pour l’ensemble de la partie.

Après un premier tour marqué par une victoire mythique sur le tenant allemand, mais aussi une défaite sèche face à la Suède, qui lui coûte la première place du groupe, le Mexique va-t-il enfin briser la « malédiction du cinquième match » ? En effet, depuis 1994, El Tri passe toujours les poules mais se fait toujours éliminer en huitièmes de finale. Face à eux se dresse un Brésil pas exceptionnel sur son premier tour mais qui donne l’impression de gentiment monter en puissance au fil des matchs.

Le match

Visiblement, les Mexicains ont très bien préparé leur affaire, en mettant une pression terrible pendant une petite demi-heure sur le Brésil. Avec un bloc équipe très haut, ils ne laissent pas respirer la Seleção qui peine même à ressortir le ballon. Mais, dans le dernier geste, El Tri pêche et ne parvient jamais à prendre complétement à...

  •  Timothée
  •  04.07.2018, 12:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : HUITIÈMES - BILAN 1/2

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018

Voici un bilan des quatre premiers huitièmes de finale de la compétition. Pour être tout à fait honnête, j’aurai du mal à être très précis en termes tactiques par rapport aux différentes rencontres car je les ai toutes regardées dans des conditions pas forcément optimales pour se concentrer uniquement sur le match. Cet article donnera donc davantage les sensations que j’ai pu avoir lors de ces rencontres. Et, globalement, le niveau m’a semblé de moins en moins intéressant au fur et à mesure que les matchs se suivaient… Peut-être aussi parce que la France ayant gagné, dans un match épique, le reste m'a semblé nécessairement beaucoup plus fade. Espérons que, dès cet après-midi, on revienne à un football plus emballant !

Retour plus précis sur chacun des matchs avec un rapide résumé, un focus sur le joueur de la rencontre et une note (sur 10) pour l’ensemble de la partie.

Entre une équipe de France qui était passée tranquillement en phase finale sans illuminer ses rencontres (c’est le moins que l’on puisse dire) et une Argentine au bord du précipice depuis pas mal de temps mais toujours debout, il n’était pas facile d’avoir une idée claire sur ce qui allait bien pouvoir se passer. En tout cas, cette rencontre avait le parfum des grands matchs, de ceux qui peuvent faire basculer un destin. Mais je ne pensais pas que ce serait à ce point une rencontre inoubliable !

  •  Timothée
  •  02.07.2018, 12:00

TFSC EN MODE COUPE DU MONDE 2018 : PREMIER TOUR - BILAN GÉNÉRAL

  • Actualité
  • Sport-Coupe du Monde 2018



15 jours de compétition, 48 matchs, 122 buts, 1 156 tirs, 36 349 passes, 163 cartons distribués et 24 penaltys sifflés. Ca y est, le premier tour de la Coupe du Monde, c’est terminé. On est donc à la « moitié » de cette compétition (même si, dans les faits, trois quart des matchs ont été joués) et seize équipes ont déjà fait leur valise pour retourner dans leur pays. Pour les seize autres, elles peuvent encore rêver et dès aujourd’hui commence que l’on appelle souvent « une autre compétition ».

La pause d’hier a quand même fait du bien après deux semaines bien intenses où j’ai regardé beaucoup (trop ?) de football. Il faut un peu recharger les batteries avant de réattaquer très fort dès cet après-midi et pour quatre jours. Avec le début des huitièmes de finale, on a vraiment le sentiment d’entrer dans la Coupe du Monde, avec l’odeur des matchs à élimination directe où aucune erreur n’est permise. Alors, avant que le « vrai show » commence, il est quand même temps de tirer un petit bilan de ces quinze premiers jours de compétition. On va faire ça point par point, un peu pêle-mêle mais en essayant d’en oublier le moins possible !

L'AMBIANCE : FESTIF, DE CE QUE L'ON PEUT EN VOIR

Il est évident que, n’étant pas sur place, il faut se garder de toutes conclusions définitives, mais, a priori, tout à l’air de plutôt bien se passer du côté de la Russie....

  •  Timothée
  •  30.06.2018, 08:00