Toggle navigation
TimFaitSonCinema

POURQUOI JE N’IRAI PAS VOIR #6 : GHOST RIDER : L’ESPRIT DE VENGEANCE

  • Actualité
  • Cinéma-Pourquoi je n'irai pas voir...

de Mark Neveldine et Brian Taylor (sortie le 15 Février 2012)

Ce mois-ci, il y avait un vrai match avec Underworld : Nouvelle ère, autre suite (même si là, ils en sont quand même au quatrième, ce qui n’est pas rien…) pour désigner le film que je n’irais pas voir (sachez de toute façon que je n’irai voir aucun des deux) mais j’ai été poussé par je ne sais quel instinct à me tourner vers ce deuxième opus des aventures de Ghost Rider.


1. Je n’ai pas vu le premier, mais en même temps, il avait reçu un tel accueil à son époque que je voulais pas risquer à perdre du temps avec ça. Puis, au pire, je ne suis pas vraiment persuadé que l’avoir vu soit absolument indispensable. Je ne sais pas, une intuition qui me porte à penser que le scénario se comprend assez bien et n’est pas trop compliqué…


2. Quand on voit le casting, on a vraiment l’impression qu’ils ont mis tout le budget sur leur acteur principal, Nicolas Cage, et que pour les rôles secondaires, il n’y avait vraiment plus aucun rond… Au premier opus, il y avait Eva Mendes mais, visiblement, elle ne garde pas un souvenir impérissable de cette expérience. Dernièrement, quand on lui a demandé si elle participerait à cette suite, elle a réponde par un magique : «Non, malheureusement…» qui veut à peu près tout dire…


3. Ils s’y sont mis à deux pour réaliser ce film : une sorte de duo qui fonctionne ensemble depuis une dizaine d’années mais qui n’a pas vraiment créé de grandes œuvres. Mais le plus drôle, c’est d’aller voir la description de Mark Neveldine, un des deux réalisateurs...

  •  Timothée
  •  28.01.2012, 09:00

CHANSON DE LA SEMAINE #19 : DU 27 JANVIER AU 2 FÉVRIER 2012

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

Erbarme Dich, Mein Gott de Jean-Sebastien Bach (Passion selon Saint Matthieu, 1736)

En cette semaine où je n’ai pas eu beaucoup de nouveautés à me mettre sous la dent, je vais faire un petit saut dans le passé et revenir presque trois siècles en arrière en vous faisant découvrir (ou pas) un de mes morceaux de musique classique préféré. Il se situe au cœur d’une œuvre tout à fait impressionnante, la Passion selon Saint Matthieu, que j’ai eu la chance de voir exécutée l’an dernier (même si ce n’était pas parfait). Cet aria est vraiment magnifique, d’une pureté sans nom et me donne la plupart du temps de vrais frissons. On le trouve aussi, pour ceux qui connaissent ce film, dans L’armée du crime de Robert Guédiguian.
Allez, promis la semaine, je mets du moderne, mais quand même, la musique classique, ça a quand même du bon parfois…

Retrouvez la chanson ici dans une version qui me semble assez honnête, puisque dirigée par Phillipe Herreweghe, un des maîtres du baroque et plus particulièrement de Bach.

Bonne écoute !!!

  •  Timothée
  •  27.01.2012, 19:24

LE MOIS PROCHAIN AU CINEMA # 6 : FEVRIER 2012

  • Actualité
  • Cinéma-Le mois prochain au cinéma

Le premier et le dernier jour du mois sont des mercredi, ce qui implique qu’il y aura en cette année bissextile pas moins de cinq semaines de sortie de films. Février est, de coutume, la période des différentes récompenses pour l’année 2011 (Césars, BAFTA, Oscars) mais c’est aussi un mois qui s’annonce plutôt sympathique avec des films de réalisateurs connus, des longs métrages faits par des acteurs ou actrices et des surprises à découvrir. Bref, un bon mois de cinéma…


· Mercredi 1 Février
- Another Happy Day de Sam Levinson :

Première réalisation pour ce jeune home et une comédie qui a l’air assez réjouissante sur la famille en général. Avait fait son petit effet au Festival du Film américain de Deauville en 2011. Ca peut se laisser regarder…


- Detachment de Tony Kaye :

Là encore, un film remarqué au dernier festival de Deauville don’t il était reparti avec le Prix de la critique internationale. Le réalisateur de American History X plonge un professeur remplaçant dans les affres d’un lycée difficile de banlieue. Le grand retour d’Adrian Brody dans un vrai rôle intéressant.



· Mercredi 8 Février
- La Taupe de Thomas Alfredson :

Un...

  •  Timothée
  •  26.01.2012, 19:01

NAISSANCE D’UN PONT DE MAYLIS DE KERANGAL

  • Actualité
  • Lecture

Dans la ville californienne fictive de Coca, un grand projet va voir le jour : la construction d’un pont qui relie les deux rives d’un très large fleuve. A travers la vision de différentes personnes qui vivent ce chantier, le lecteur va suivre ce gigantesque travail et les histoires qui l’accompagne.

Encore un roman contemporain français, espèce que je lis très rarement d’habitude, trop occupé que je suis à lire ou relire mes auteurs favoris… Mais, une nouvelle fois, j’ai beaucoup apprécié ce livre, très intéressant pour plusieurs raisons. C’est surtout un sujet vraiment ambitieux : raconter la construction d’un édifice à travers les yeux de nombreux personnages différents et faire adhérer le lecteur à ce chantier. Le pari est complètement tenu car on s’attache vraiment à ce qui se passe dans cette ville fictive, et notamment sur ce chantier. Les personnages décrits sont, eux-aussi, dans leur style, attachants et pas uniquement dans leur lien au pont en construction.

La structure du livre – enchaînement de la vie des personnages, de parties plus descriptives ou de pensées plus générales – permet de garder un vrai rythme et un intérêt toujours plus fort sur ce chantier où il se passe toujours quelque chose. L’auteure a un vrai talent pour décrire des situations, des personnages ou des scènes. Son style, fait d’une succession de petits bouts de phrases où les mots s’enchevêtrent pour se compléter, lui permet de détailler vraiment ce qu’elle souhaite montrer, avec des images souvent parlantes, parfois amusantes. Quelques passages sont vraiment bluffants, notamment cette quinzaine de pages sur l’histoire de la ville. Vraiment un roman à découvrir.

« C’est le premier jour du pont, le premier...

  •  Timothée
  •  21.01.2012, 20:51

CHANSON DE LA SEMAINE #18 : DU 20 AU 26 JANVIER 2012

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

Immigrant Song de Trent Reznor and Karen O. (Bande Originale «The Girl With The Dragon Tatoo », 2012)

Chanson qui était en partie sortie pour le premier trailer du film, il y a presque six mois, c’est bien sûr une reprise d’un des titres mythiques de Led Zeppelin. Elle accompagne ici le générique inaugural du film. Avec une base rythmiqeu renforcée, cette reprise, sans être plsu rapide, est beaucoup plus punchy. La voix de Karen O. chanteuse du groupe des Yeah Yeah Yeahs convient parfaitement à la tonalité quelque peu sombre et crépusculaire de la musique. Bref, c’est plutôt du bon son !! Et la bande originale dans sa globalité est fascinante puisqu’il y a près de trois heures de musique, ce qui est assez unique.

Retrouvez la chanson et son clip officiel (et pas génial) ici.

Bonne écoute !!!

  •  Timothée
  •  19.01.2012, 18:10

LE CAS SNEIJDER DE JEAN-PAUL DUBOIS

  • Actualité
  • Lecture

Paul Sneijder est victime d’un terrible accident d’ascenseur dont il est l’unique rescapé. Sa fille, elle, meurt dans l’accident. Après une période de coma, il cherche à se reconstruire en remettant toute son existence en question. Sa nouvelle profession va alors l’aider dans une quête de sens de plus en plus désespérée.

J’avoue que si ce livre m’a d’abord intrigué et intéressé, c’est pour son titre : Sneijder, pour moi, c’est le nom d’un joueur de foot (Wesley de son prénom) et ça m’a fait quelque peu rire de voir ce nom associé à un livre. Après, quand on se plonge dans le livre, on rit un peu moins… En effet, c’est la déchéance de la vie d’un homme qui nous est donné de lire. Avant son accident, sa vie n’a pas l’air vraiment folichonne non plus, mais avec ce qui lui arrive, tout est remis en question de plus en plus violemment. L’auteur a un vrai talent pour nous faire suivre l’évolution de ce personnage qui s’enfonce de plus en plus. On s’y attache, car on essaie de le comprendre ou au moins de l’accompagner dans des sentiments de plus en plus complexes. Jean Paul Dubois a un style assez vif, qui rend parfaitement compte de la manière dont le personnage central réfléchit. L’écrivain a aussi un véritable don pour brosser des personnages secondaires assez fantastiques en quelques lignes (que dire de ce Charistéas absolument génial). Tout cela donne un livre qui se lit rapidement, car on a vraiment envie de voir comment l’histoire de cet homme va pouvoir continuer. La fin est assez terrible mais parfaitement « logique » par rapport au reste du roman.

« Je devrais être mort depuis le mardi 4 janvier 2011. Et pourtant je suis là, chez moi, dans cette maison qui m’est de plus en plus étrangère, assis,...

  •  Timothée
  •  14.01.2012, 09:18

CHANSON DE LA SEMAINE #17 : DU 13 AU 19 JANVIER 2012

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

Scylla de Debout sur le Zinc (De Charybde En Scylla, 2008)

Sans doute la chanson que j’ai le plus écouté en 2011 et qui devait donc être à l’honneur dans cette rubrique, surtout que pas grand-chose d’autre ne m’a marqué au cours de cette semaine. En plu, le groupe est plutôt très bon, et pour les avoir vs sur scène dernièrement, ils assurent vraiment, notamment parce que ce sont de véritables musiciens, tous capables de jouer plusieurs instruments.

Que dire sur cette chanson si ce n’est qu’elle est assez incroyable. Les contrechants instrumentaux sont particulièrement bons et la montée vers le refrain est toujours un vrai bonheur. Bref, moi, je trouve ça assez génial musicalement. C’est vraiment le type de chanson dont on a envie qu’elle dure et qu’elle ne s’arrête jamais.

Retrouvez la chanson ici.

Bonne écoute !!!

  •  Timothée
  •  13.01.2012, 08:49

POURQUOI JE N’IRAI PAS VOIR #5 : L’AMOUR DURE TROIS ANS

  • Actualité
  • Cinéma-Pourquoi je n'irai pas voir...

de Frédéric Beigbeder (sortie le 18 Janvier 2012)

Mois de janvier assez contrasté avec des films très attendus mais une densité qui n’est pas vraiment au rendez-vous (voir billet). Et voici pourquoi :


1.Le pedigree du réalisateur ne me dit rien de bon… Frédéric Beigbeder est pas loin de représenter pour moi le symbole de l’homme de télé (qui se veut aussi homme de culture) absolument horripilant. Les quelques fois où je le vois dans l’écran, je suis vraiment obligé de zapper. Pure réaction physique…


2.Quand on adapte un de ses livres, ça donne une des pires catastrophes industrielles de ces dernières années (99 F). Je me dis que si, en plus, il réalise lui-même quelque chose qu’il a écrit (il y a presque 15 ans, qui plus est), ce n’est vraiment pas gagné d’avance…


3.Quand on regarde la bande-annonce, on a tellement l’impression d’avoir déjà vu tout le film que ce n’est presque plus la peine de se rendre dans une salle de cinéma. Le personnage principal a ses théories, il tombe amoureux et doit donc en changer… Ouais, a priori, il n’y a pas de quoi casser trois pates à un canard…


4.Louise Bourgoin commence dangereusement à s’installer dans ce genre de rôles dans des comédies françaises un peu décalées (La fille de Monaco, Un heureux évènement). Elle y est plutôt bonne mais il faudrait qu’elle se...

  •  Timothée
  •  09.01.2012, 20:41

2011 AU CINÉMA

  • Actualité
  • Cinéma-Divers

RETROUVEZ CE BILAN AINSI QUE TOUTES LES CRITIQUES PUBLIÉES CETTE ANNÉE DANS UN CAHIER TÉLÉCHARGEABLE ICI

À première vue, 2011 ne s’annonçait pas forcément comme une année cinématographique exceptionnelle. Si ce n’est la nouvelle réalisation de Terrence Malick, aucun film ne faisait vraiment figure d’immense évènement pour les amateurs du Septième Art. Mais c’est paradoxalement souvent dans ce genre de crus qui semblent moins prestigieux que l’on trouve son bonheur, de façon plus inattendue.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que mon année ciné a été vraiment intense. Avec 90 séances pour 86 films différents vus, je n’ai vraiment pas eu le temps de chômer. Je ne suis pas passé à côté de beaucoup de longs-métrages qui m’intéressaient vraiment. J’ai vu du bon et du mauvais, des choses émouvantes et d’autres plus énervantes, j’ai fait des découvertes et eu des confirmations, j’ai pleuré et rigolé, je me suis ennuyé et je n’ai pas vu le temps passer,...

Mais si je ne dois retenir qu’une chose de cette année, c’est bien le choc qu’a été pour moi de voir
The Tree of Life. Je n’avais jamais ressenti quelque chose comme ça lors du premier visionnage de ce film. Un choc vraiment incroyable et intense, où je suis passé par toutes les émotions et où je me suis vraiment rendu compte que, pour moi, la beauté de l’image était au-dessus de tout. D’autres longs-métrages m’ont beaucoup plu, dans des styles très différents. Tout cela a donné au final une belle année.

Les prévisions pour 2012 sont plutôt bonnes avec notamment ce film que tout le monde attend :
The Dark Knihgt Rises,...

  •  Timothée
  •  09.01.2012, 20:36

CHANSON DE LA SEMAINE #16 : DU 3 AU 9 JANVIER 2012

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

Beauty and the beast de Nightwish (Angels Fall First, 1997)

Je suis en ce moment dans une période Nightwish (ce qui m’arrive parfois). Il faut dire que ce groupe a la particularité d’être assez addictif quand on commence à l’écouter en profondeur. Plus que leur dernier album (Imaginaerum), je vais parler d’une chanson qui date du premier album et qui résume assez bien ce qu’est Nightwish : un groupe assez incroyable !!

Une première partie instrumentale d’une minute, un motif de piano sur lequel s’installent peu à peu les différents instruments, la voix assez incroyable de la chanteuse, un moment de calme avec solo de guitare planant intégré avant un retour à du plus bourrin, accompagné de la voix toujours aussi aérienne. Bref, ça part dans tous les sens et c’est assez jouissif !!!

Retrouvez la chanson et un clip assez incroyable fait avec des images du dessin animé de Disney ici.

Bonne écoute !!!

  •  Timothée
  •  03.01.2012, 20:47