Toggle navigation
TimFaitSonCinema

ANCIEN FILM #1 : BLACK BOOK

  • Actualité
  • Cinéma-Un ancien film revu et critiqué

de Paul Verhoeven


Film sorti en fin d’année 2006, juste avant que je commence à écrire mes critiques, et qui m’avait fait un choc lors de sa première vision au cinéma (en plus, je l’avais vu dans une toute petite salle un peu pourrie d’un cinéma encore plus pourri – feu l’ABC pour ceux qui connaissent –, ce qui avait rajouté au côté mythique de la chose…). Depuis, je l’ai revu deux ou trois fois en DVD, et il est donc temps de faire une critique un peu poussée d’un film vraiment prenant et pour le moins intéressant.

Pour résumer rapidement l’intrigue, c’est celle d’une jeune juive dans la Hollande occupée de la deuxième guerre mondiale. Alors qu’elle s’apprête à passer de l’autre côté de la frontière avec toute sa famille, leur embarcation est repérée par une patrouille allemande qui tue tout le monde. Seule survivante, elle décide de rentrer dans la Résistance pour venger tous ces morts. Mais le danger va devenir de plus en plus présent quand elle se voit confier la mission de séduire un des plus haut gradés allemands de la région.


Raconté comme cela, on pourrait croire que c’est un film de plus sur un évènement dont le cinéma s’est largement emparé. Mais, même si Verhoeven ne refuse pas du tout le côté historique et reconstitution (tout est parfait, on est vraiment immergé dans cette époque), c’est un film qui ne ressemble pas vraiment aux autres sur ce conflit puisqu’il l’attaque d’un angle un peu différent. Déjà, ce sont les Pays-Bas qui sont évoqués et il est vrai que ce pays n’est pas souvent mis en avant dans les différents films. Ensuite, toute l’histoire se base sur une femme, ce qui n’est pas courant non plus...

  •  Timothée
  •  13.09.2011, 08:31

UN MOIS DE SPORT #1 : AOUT 2011

  • Actualité
  • Sport-Un mois de sport

A RETENIR

Août est souvent un mois assez étrange dans l’année de l’amateur sportif. C’est un mois qui est à la fois creux en évènement de très grande ampleur (hormis les championnats du monde d’athlétisme) et plein de nouveautés. En effet, avec un mois d’avance sur les écoliers, c’est la rentrée du football après un ou deux mois à la diète quasi-complète (encore plus dans une année impaire sans compétition majeure). Cet été, il y a tout de même eu la Coupe du monde féminine pour offrir un peu de football (et plutôt de qualité, pour ce que j’ai pu en voir), ainsi qu’une Copa America délestée de ses favoris dès les quarts de finale, et donc d’un intérêt relatif (bien que l’Uruguay soit un beau vainqueur).

Mais, bon, rien ne remplace début août, la présentation des effectifs de toutes les équipes, les pronostics de début de saison (souvent à côté de la plaque en fin de saison, mais c’est le jeu), les premiers matchs, les premières tendances, les premiers buts (et il y en a eu des jolis cette année) et les premiers débats enflammés.

En plus, cette année, les amateurs de foot ont plutôt été gâté puisqu’ils ont eu droit à deux Clasicos (le vrai : Barcelone-Real) en apéritif d’une saison qui s’annonce excitante. Et ces deux matchs nous ont confirmé que le Barca comme le Real sont bien sur une autre planète en termes de football et que, encore plus haut, il n’y a qu’un joueur : Lionel Messi, tout simplement éblouissant.


LE TOP : Christophe Lemaître sur 200 mètres

Même si les Championnats du monde se sont déroulés à cheval sur les mois d’août et septembre, la performance de ce mois...

  •  Timothée
  •  08.09.2011, 16:02

LES "KENZIE ET GENNARO" DE DENNIS LEHANE

  • Actualité
  • Lecture

A l’heure actuelle, Dennis Lehane est surtout connu comme un des auteurs préférés d’Hollywood (« j’écrirais le Botin qu’Hollywood m’adapterait » a-t-il même dit dernièrement dans un entretien). Il faut dire qu’il a eu de la « chance » puisque trois de ses ouvrages ont été adaptés et ceci par des réalisateurs d’excellent niveau : Clint Eastwood (Mystic River), Ben Affleck (Gone baby gone) ou Martin Scorsese (Shutter Island). En même temps, si de telles pointures s’intéressent à ces livres, c’est aussi que ceux-ci le méritent…

Mais l’œuvre principale de Dennis Lehane reste tout de même sa série sur deux détectives – Patrick Kenzie et Angela Gennaro, donc –, qui se développe sur six livres, dont le dernier qui est sorti en mai dernier. Les ayant tous déjà lus et voulant me refaire un petit plaisir, je me suis mis en tête de les relire les six à la suite, dans le bon sens, et de façon assez rapprochée (deux semaines pour 2142 pages en poche et 384 en broché). Voilà ce que ça donne.



· Un dernier verre avant la guerre (1994)

Le premier roman de Dennis Lehane et donc, forcément, le premier de la série. On apprend à connaître les personnages centraux et ceux qui les aident de temps en temps. Les deux détectives sont vraiment charismatiques, avec une histoire forte derrière eux, qui se dévoile peu à peu. Toutes les personnes qui gravitent autour d’eux sont brossées de façon assez succincte mais pour...

  •  Timothée
  •  07.09.2011, 21:46

POURQUOI JE N’IRAI PAS VOIR #1 : SHARK 3D

  • Actualité
  • Cinéma-Pourquoi je n'irai pas voir...

de David R. Ellis (sortie le 21 Septembre 2011)

Si ce mois de septembre (est surtout la fin) n’est pas forcément des plus passionnants en ce qui concernent les sorties au cinéma (voir billet), il y a néanmoins un film que je n’irai pas voir, c’est certain. Il s’agit de Shark 3D, qui sort le 21 septembre. Et ceci pour plusieurs raisons.


1. D’abord, je n’aime pas les films faits uniquement pour faire peur et qui n’ont aucun autre but. Ca ne me dérange pas parfois d’avoir un peu peur au cinéma (même si, au fond, je ne suis pas un grand fan), quand le film le justifie, que, en tant que spectateur, on est vraiment pris dans l’intrigue. Mais quand le seul argument du film est uniquement de faire peur, je n’y vois pas bien l’intérêt. Il y a déjà assez d’occasions de se faire peur dans la vie réelle, mais cela est un autre problème…


2. Un film qui comporte 3D dans son titre-même a déjà quelque chose d’inquiétant. A la base, je ne suis pas un grand fan de cette nouvelle technologie qui envahit (pollue ?) les écrans de cinéma. Il faut ici mettre à part les films d’animation où elle offre (quand c’est bien fait, comme chez Pixar), une vraie profondeur de champ. Sur les « vrais » films, soit je ne vois pas son intérêt, soit, pire, elle dérange plutôt qu’elle n’arrange le visionnage. Alors, quand on en fait de cette « nouveauté » un argument principal du film, ce n’est pas des plus rassurants.


3. Je ne connais aucun acteur et en me renseignant, je me suis rendu compte que le casting...

  •  Timothée
  •  05.09.2011, 17:16

CHANSON DE LA SEMAINE #1 : DU 2 AU 9 SEPTEMBRE 2011

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

The bell tolls five de Peter von Poehl (Going to Where the Tea-Trees Are, 2006)



Chanson découverte par l’intermédiaire de la bande-annonce puis du film La guerre est déclarée. Très peu de paroles pour cette chanson mais un vrai travail d’instrumentation puisque différentes voix rentrent peu à peu pour donner une vraie force au thème principal. C’est tout simplement magique. Et encore plus quand on a vu le film en question.

Peter von Poehl n’est pas que l’auteur de la très belle chanson The Story of the Impossible. D'ailleurs, l'album dans son ensemble est plutôt de qualité même s'il reste un petit peu inégal... Le deuxième album de Peter von Poehl (May Day), sorti en 2009, est aussi une vraie réussite et il mérite vraiment un petit détour.

Retrouvez cette chanson avec son clip ici

Bonne écoute !!!

  •  Timothée
  •  04.09.2011, 11:14

LE MOIS PROCHAIN AU CINEMA #1 : SEPTEMBRE 2011

  • Actualité
  • Cinéma-Le mois prochain au cinéma

Septembre est de façon un peu traditionnelle un des parents pauvres mensuels des sorties cinéma de l’année. En effet, la période estivale a souvent été propice à la sortie de grosses productions et la rentrée n’est pas forcément le moment où les gens ont le plus l’envie ou le temps d’aller au cinéma. Il n’y a souvent que les films présentés au festival de Cannes précédent qui profitent de cette période pour sortir. 2011 ne semble finalement pas vraiment déroger à la règle puisque le mois est assez faible, mise à part une très grosse semaine d’entrée de jeu, et recèle beaucoup des sélectionnés (et non récompensés) cannois… Il est quand même important de noter l’improbable sortie de deux films sur la guerre des boutons – le premier de Yann Samuel le 14 septembre et l’autre de Christophe Barratier le 21 – dans un contexte de véritable guérilla entre les deux producteurs : un peu triste et désolant pour le cinéma français…


· Mercredi 7 Septembre

C’est la très grosse semaine du mois avec la sortie de pas moins de cinq films, qui, à différents niveaux peuvent valoir le coup d’œil. Je n’aurai peut-être pas le temps (ni la possibilité) de tous les voir mais je vais les classer dans un ordre de priorité :

- Habemus Papam de Nanni Moretti :

Film plutôt remarqué et bien vu à Cannes qui raconte comment un cardinal français refuse de devenir pape après une sorte de « crise de foi ». Nanni Moretti est plutôt un réalisateur intelligent, un bon conteur et Michel Piccoli est, paraît-il, vraiment excellent.


  •  Timothée
  •  04.09.2011, 09:34

BILANS CINÉMA DES ANNÉES 2007, 2008, 2009 ET 2010

  • Actualité
  • Cinéma-Divers
A la fin de chaque année civile, je fais un récapitulatif de l'année de cinéma écoulée avec toutes les critiques écrites, quelques statistiques, les récompenses que j'attribue dans différentes catégories et quelques autres choses.

Voici les bilans des quatre dernières années. N'hésitez pas à les télécharger et à les lire. Vous pourrez venir commenter sur ce site ensuite.

+ Bilan de l'année 2007
+ Bilan de l'année 2008
+ Bilan de l'année 2009
+ Bilan de l'année 2010

En bonus, vous pouvez retrouver ici un dossier réalisé sur le rôle du cinéma dans l'agglomération lyonnaise réalisé au cours de mon année de Master 1 en urbanisme.

Bonne lecture
  •  Timothée
  •  08.08.2011, 17:48

PRÉSENTATION

  • Actualité
  • Inclassable
Après avoir tenu un blog qui me permettait surtout de partager mes critiques de cinéma pendant quatre ans, j’ai la chance de pouvoir ouvrir un site plus indépendant. Cela va me permettre d’aller un peu plus loin que le partage de mes avis sur les différents films que je vais voir (même si cela constitue encore la base principale du site). Je compte proposer des chroniques plus régulières sur le cinéma, la musique, la littérature ou encore le sport. Ce sont mes différents centres d’intérêt et j’ai des choses à dire là-dessus. Donc plutôt que de faire une présentation standard et peu intéressante (genre : « j’ai vingt-deux ans, je mesure 1m85 et j’ai les cheveux châtains »), je propose de me raconter en rapport avec ce qui constitue l’objet de ce site.

1. MOI ET LE CINÉMA

Je crois que le cinéma est présent depuis toujours dans ma vie. J’ai des souvenirs d’être allé voir les Disney quand j’étais jeune, d’avoir vu pas mal de films en famille. Le premier film qui m’a vraiment marqué est Gladiator en l’an 2000. J’avais 11 ans et je me souviens m’être pris une sacrée claque. J’ai continué à aimer aller voir des films en famille. Mais le premier grand choc et de là où je date le début de ma passion pour le cinéma, c’est bien Million Dollar Baby (2004), le fantastique film du maître absolu, Clint Eastwood. Un immense moment d’émotion que j’étais allé voir deux fois. Depuis, je suis allé dans les cinémas à de nombreuses reprises et d’autres films m’ont marqué. Le cinéma a un côté totalement magique : il y a le fait de se déplacer pour aller voir le film, de payer sa place, la salle (je me souviens exactement de toutes les salles où j’ai vu mes films préférés), les bandes-annonces et l’impression de sortir pendant plus ou moins deux heures du monde réel. Même si j’achète pas mal de DVD, j’ai vraiment du mal à me motiver pour les regarder car cette magie propre au cinéma n’opère jamais. Début 2007,...
  •  Timothée
  •  30.07.2011, 16:46