Toggle navigation
TimFaitSonCinema

POURQUOI JE N’IRAI PAS VOIR #2 : LES TROIS MOUSQUETAIRES

  • Actualité
  • Cinéma-Pourquoi je n'irai pas voir...

de Paul W.S. Anderson (sortie le 12 Octobre 2011)


Un mois d’octobre encore pas bien passionnant au niveau des sorties (voir billet) mais il y a bien un film que je n’irai pas voir, c’est certain. C’est Les trois mousquetaires qui sort le 12 octobre. Et ceci pour plusieurs raisons.


1. Faire en 2011 un film là-dessus alors que j’ai compté pas moins de seize adaptations (sans compter les parodies) en moins de cent ans, ce n’est pas un peu manquer d’originalité quand même ? Sérieusement, il n’y a pas d’autres sujets à traiter ou tout simplement inventer une histoire qui se passe à cette époque. On a le droit de vouloir absolument faire un film en costumes (ce que je pourrais comprendre) mais un film avec un scénario neuf, c’est pas mal non plus…


2. Le réalisateur n’a pas la carte de visite la plus rassurante au monde avec deux Resident Evil et Alien vs. Predator à son tableau de chasse récent. Et le pire, c’est qu’on continue de donner de l’argent (et beaucoup, je pense) à ce genre de type qui sont en fait bien plus des réalisateurs de studios ou de franchise que de vrais artistes. On leur donne tout clé en main, sans trop de choix et ils doivent appliquer à la lettre un cahier des charges fait pour que le film fasse le nombre d’entrées lui permettant une bonne rentabilisation… Pourtant Dieu sait que ce patronyme d’Anderson réussit plutôt bien au cinéma entre Paul Thomas et Wes…


3. Encore de la 3D artificielle et sans aucun doute rajoutée...

  •  Timothée
  •  04.10.2011, 21:34

CHANSON DE LA SEMAINE #4 : DU 03 AU 10 OCTOBRE 2011

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

The bay de Metronomy (The English Riviera, 2011)





Je pense que j’ai un bon coup de retard sur ce coup-là mais je me suis mis dernièrement à écouter le groupe Metronomy, du fait des nombreuses critiques que j’avais pu lire ou entendre ici et là. Et il faut avouer que si leur dernier album est globalement vraiment bon, il y a une chanson qui ressort complètement du lot et c’est celle-ci. Le petit sample de clavier est extraordinaire, la rythmique de la basse vraiment entrainante et il y a à la fois un couplet, un pont et un vrai refrain. Bref, du très bon son à écouter d’urgence.

Retrouvez le clip ici

Bonne écoute !!!



  •  Timothée
  •  03.10.2011, 18:03

MYSTIC RIVER DE DENNIS LEHANE

  • Actualité
  • Lecture

Je viens de relire pour la deuxième fois Mystic River, en plus d’avoir vu deux ou trois fois l’adaptation du maître Clint… Et c’est toujours aussi fort. Bien que je connaisse le dénouement de toute cette histoire, il y a une vraie puissance qui se dégage de ce livre. On a un peu du mal à en ressortir et quand on pose le livre, il y a comme une sensation de vide autour de nous.

L’histoire est pourtant assez simple. Trois hommes se retrouvent mêlés à une histoire de meurtre (Jimmy est le père de la victime, Dave est un suspect et le dernier, Sean, est enquêteur sur cette affaire) alors que, tout jeunes, ils étaient camarades de jeu et ont vécu un drame qui a fortement marqué leur vie. L’enquête sur le meurtre avance assez doucement, du moins dans le temps du livre et la conclusion de l’enquête est décevante et presque bâclée. Pourquoi ? Avant tout car ce n’est pas vraiment l’objet du roman.

En effet, ce qui est particulièrement impressionnant dans ce livre, c’est la façon dont, pendant presque 600 pages, Lehane nous plonge au plus profond du ressenti des trois personnages principaux mais aussi de quelques personnages plus secondaires. Les trois héros sont vraiment sondés et tout est fait pour que l’on comprenne au mieux les choix qu’ils effectuent et ce qui les pousse à agir tel qu’ils le font. Cela donne une galerie des personnages vraiment impressionnante.

Ce livre est aussi la description d’une partie de Boston (le Point et les Flats, deux quartiers à la fois si proches et si différents), que l’on apprend à connaître et que l’on finit par sentir, comprendre et vivre réellement. Car Lehane a ce don pour faire de son décor un personnage à part entière de ses romans. Les quartiers ont une âme,...

  •  Timothée
  •  29.09.2011, 17:23

LE MOIS PROCHAIN AU CINÉMA #2 : OCTOBRE 2011

  • Actualité
  • Cinéma-Le mois prochain au cinéma

A voir comme ça l’agenda cinéma du mois, il faut avouer que ça fait un tout petit peu peur car il n’y a pas grand-chose de vraiment intéressant prévu. En fait, globalement, c’est un film par semaine et c’est tout. Je vais ici revenir rapidement sur quelques films supplémentaires qui peuvent, pourquoi pas, mériter le coup d’œil. Après, il y aura peut-être de bonnes surprises, je ne sais pas. Mais je ne suis pas forcément très optimiste.



· Mercredi 5 Octobre

- Drive de Nicolas Winding Refn :

Le prix de la mise en scène au dernier festival de Cannes pour un film qui s’annonce comme une vraie réussite et un long métrage à ne pas rater. Ryan Gosling doit y prouver tout le bien que l’on pense de lui.

- Le Skylab de Julie Delpy :

Pourquoi pas ce film dont la bande-annonce est assez sympathique. Un casting assez détonnant (Elmosnino, Bonneton, Quinton, Atika ou Ménochet).

- De bon matin de Jean-Marc Moutout :

Tiré d’un fait-divers réel, un homme assassine un matin deux de ses supérieurs. Je fais plutôt confiance à Jean-Pierre Darroussin pour ce genre de rôle.


· Mercredi 12 Octobre

  •  Timothée
  •  26.09.2011, 21:18

CHANSON DE LA SEMAINE #3 : DU 25 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2011

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

So much trouble de Izia (Inédite, 2011)

Izia, c’est avant tout une voix assez incroyable et une énergie folle. C’est aussi un premier album assez remarquable, du fait de sa densité (selon moi, il n’y a presque rien à jeter). Dans l’attente de son nouvel album prévu pour mi-novembre, Izia nous offre une chanson inédite qui devrait apparaître dans celui-ci. Ce single a tout pour devenir un tube en puissance. On sent tout de même qu’Izia cherche plus à maîtriser à la fois sa voix mais aussi l’instrumentation dans son ensemble. Mais quelle puissance, quand même !

Retrouvez le clip ici

Bonne écoute !!!


  •  Timothée
  •  25.09.2011, 09:02

1Q84-LIVRE 1 DE HARUKI MURAKAMI

  • Actualité
  • Lecture

Attendu en France depuis que ce livre est devenu un phénomène littéraire au Japon (près de quatre millions d’exemplaires vendus aux dernières nouvelles), 1Q84 est le dernier ouvrage d’un auteur devenu culte pour moi : Haruki Murakami. Depuis la découverte il y a un an (grâce à mon papa, je l’en remercie encore) de La ballade de l’impossible (un livre vraiment incroyable), j’ai lu presque tous les livres de cet auteur et j’ai rarement été déçu. Forcément, savoir que les deux premiers tomes de sa nouvelle œuvre allaient sortir me donnait forcément envie. Venant juste de finir le premier livre, la chose que je peux dire, c’est que je ne suis en aucun cas déçu.

Mêlant deux histoires (un peu à la manière de Kafka sur le rivage), Murakami nous entraîne dans l’année 1984. Il y a déjà Aomamé, prof de gym et tueuse à gage. Il y a aussi Tengo, prof de maths et écrivain. Ces deux personnages voient peu à peu leurs certitudes s’effondrer sur leur vision du monde du fait de nombreux évènements. Peu à peu, on comprend que leurs destins vont se rejoindre et d’entremêler. Ce n’est pas encore pour tout de suite mais ça arrive, progressivement, par de petits indices qui peu à peu, on le sent, créent un univers totalement lunaire dans lequel va nous amener tout naturellement ce formidable conteur qu’est Murakami.

Car ce qui est impressionnant, c’est la façon dont l’auteur nous fait pénétrer dans le monde de ces deux personnages, pour que, peu à peu, nous nous y attachions complètement. Il a aussi un vrai don pour faire avancer le fil de son histoire tout en prenant beaucoup de temps pour raconter des évènements passés. Mais ceux-ci ont toujours une résonnance avec le présent, de fait que rien n’est jamais fortuit chez cet auteur. Et puis, toujours, cette façon incroyable...

  •  Timothée
  •  23.09.2011, 18:53

CHANSON DE LA SEMAINE #2 : DU 17 AU 24 SEPTEMBRE 2011

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine

The charade de Serj Tankian (Inédite, 2010)



Serj Tankian est le chanteur du regretté groupe System of a down (qui est en passe de revenir en studio, après s’être reformé sur scène cet été). Pendant les années d’inactivité du groupe, il en a profité pour mener une carrière solo. Deux albums (tous deux excellents) ainsi qu’un concert accompagné d’un orchestre symphonique sont sortis.

Mais la chanson qui est peut-être la plus marquante est une inédite qui date d’assez longtemps. Une vraie puissance se dégage du refrain où l’on reconnaît la pate de Tankian, cette faculté à faire quelque chose de quand même assez « bourrin » tout en gardant une vraie volonté de créer un morceau qui garde une forte musicalité. Une version acoustique est aussi disponible dans le concert mais ce n’est pas vraiment la même chose…

Retrouvez cette chanson ici

Bonne écoute !!!

  •  Timothée
  •  17.09.2011, 19:55

ANCIEN FILM #1 : BLACK BOOK

  • Actualité
  • Cinéma-Un ancien film revu et critiqué

de Paul Verhoeven


Film sorti en fin d’année 2006, juste avant que je commence à écrire mes critiques, et qui m’avait fait un choc lors de sa première vision au cinéma (en plus, je l’avais vu dans une toute petite salle un peu pourrie d’un cinéma encore plus pourri – feu l’ABC pour ceux qui connaissent –, ce qui avait rajouté au côté mythique de la chose…). Depuis, je l’ai revu deux ou trois fois en DVD, et il est donc temps de faire une critique un peu poussée d’un film vraiment prenant et pour le moins intéressant.

Pour résumer rapidement l’intrigue, c’est celle d’une jeune juive dans la Hollande occupée de la deuxième guerre mondiale. Alors qu’elle s’apprête à passer de l’autre côté de la frontière avec toute sa famille, leur embarcation est repérée par une patrouille allemande qui tue tout le monde. Seule survivante, elle décide de rentrer dans la Résistance pour venger tous ces morts. Mais le danger va devenir de plus en plus présent quand elle se voit confier la mission de séduire un des plus haut gradés allemands de la région.


Raconté comme cela, on pourrait croire que c’est un film de plus sur un évènement dont le cinéma s’est largement emparé. Mais, même si Verhoeven ne refuse pas du tout le côté historique et reconstitution (tout est parfait, on est vraiment immergé dans cette époque), c’est un film qui ne ressemble pas vraiment aux autres sur ce conflit puisqu’il l’attaque d’un angle un peu différent. Déjà, ce sont les Pays-Bas qui sont évoqués et il est vrai que ce pays n’est pas souvent mis en avant dans les différents films. Ensuite, toute l’histoire se base sur une femme, ce qui n’est pas courant non plus...

  •  Timothée
  •  13.09.2011, 08:31

UN MOIS DE SPORT #1 : AOUT 2011

  • Actualité
  • Sport-Un mois de sport

A RETENIR

Août est souvent un mois assez étrange dans l’année de l’amateur sportif. C’est un mois qui est à la fois creux en évènement de très grande ampleur (hormis les championnats du monde d’athlétisme) et plein de nouveautés. En effet, avec un mois d’avance sur les écoliers, c’est la rentrée du football après un ou deux mois à la diète quasi-complète (encore plus dans une année impaire sans compétition majeure). Cet été, il y a tout de même eu la Coupe du monde féminine pour offrir un peu de football (et plutôt de qualité, pour ce que j’ai pu en voir), ainsi qu’une Copa America délestée de ses favoris dès les quarts de finale, et donc d’un intérêt relatif (bien que l’Uruguay soit un beau vainqueur).

Mais, bon, rien ne remplace début août, la présentation des effectifs de toutes les équipes, les pronostics de début de saison (souvent à côté de la plaque en fin de saison, mais c’est le jeu), les premiers matchs, les premières tendances, les premiers buts (et il y en a eu des jolis cette année) et les premiers débats enflammés.

En plus, cette année, les amateurs de foot ont plutôt été gâté puisqu’ils ont eu droit à deux Clasicos (le vrai : Barcelone-Real) en apéritif d’une saison qui s’annonce excitante. Et ces deux matchs nous ont confirmé que le Barca comme le Real sont bien sur une autre planète en termes de football et que, encore plus haut, il n’y a qu’un joueur : Lionel Messi, tout simplement éblouissant.


LE TOP : Christophe Lemaître sur 200 mètres

Même si les Championnats du monde se sont déroulés à cheval sur les mois d’août et septembre, la performance de ce mois...

  •  Timothée
  •  08.09.2011, 16:02

LES "KENZIE ET GENNARO" DE DENNIS LEHANE

  • Actualité
  • Lecture

A l’heure actuelle, Dennis Lehane est surtout connu comme un des auteurs préférés d’Hollywood (« j’écrirais le Botin qu’Hollywood m’adapterait » a-t-il même dit dernièrement dans un entretien). Il faut dire qu’il a eu de la « chance » puisque trois de ses ouvrages ont été adaptés et ceci par des réalisateurs d’excellent niveau : Clint Eastwood (Mystic River), Ben Affleck (Gone baby gone) ou Martin Scorsese (Shutter Island). En même temps, si de telles pointures s’intéressent à ces livres, c’est aussi que ceux-ci le méritent…

Mais l’œuvre principale de Dennis Lehane reste tout de même sa série sur deux détectives – Patrick Kenzie et Angela Gennaro, donc –, qui se développe sur six livres, dont le dernier qui est sorti en mai dernier. Les ayant tous déjà lus et voulant me refaire un petit plaisir, je me suis mis en tête de les relire les six à la suite, dans le bon sens, et de façon assez rapprochée (deux semaines pour 2142 pages en poche et 384 en broché). Voilà ce que ça donne.



· Un dernier verre avant la guerre (1994)

Le premier roman de Dennis Lehane et donc, forcément, le premier de la série. On apprend à connaître les personnages centraux et ceux qui les aident de temps en temps. Les deux détectives sont vraiment charismatiques, avec une histoire forte derrière eux, qui se dévoile peu à peu. Toutes les personnes qui gravitent autour d’eux sont brossées de façon assez succincte mais pour...

  •  Timothée
  •  07.09.2011, 21:46